La sécurité routière signe une nouvelle campagne de prévention

Qui dit retour des beaux jours, dit retour des balades à moto. Pour ce faire, la Sécurité routière a lancé, fin mars 2016, un nouveau spot qui illustre de façon presque poétique -si on a l’esprit mal tourné-, les dangers  auxquels sont exposés les conducteurs de deux-roues motorisés. « Perte de contrôle » -le nom du spot-, met en scène un motard qui a un accident de la route et les conséquences de sa chute sur l’entourage proche et familial. Poignant.

11 000 blessés graves et 768 personnes tuées sur la route. Voici le triste bilan des conducteurs de deux-roues en France pour l’année 2015. En réaction face à ce phénomène, la Sécurité routière a fait appel (à nouveau) à Bruno Aveillan pour la réalisation du spot « Perte de contrôle » (directeur de Quad Production), une pointure dans l’univers de la communication et de la publicité à l’international. En complément, on retrouve une composition musicale mélancolique de Mirwais, musicien français. Un cocktail mortel… N’étant habituellement pas fan des publicités sensationnelles -pour ce type de sujet-, qui jouent sur le pathos et les sentiments exacerbés, je dois avouer que les derniers spots de la Sécurité routière ne m’ont pas laissé indifférent. Visionnage. 

Un spot pub très « graphique » de la part de la Sécurité routière

Une route de campagne sombre et angoissante, une musique lente et triste… Tous les ingrédients sont réunis ici pour créer une vive émotion chez le téléspectateur. On peut saluer ici la réalisation et le montage au ralenti de la chute du motard, qui entraîne avec lui ses parents, sa femme enceinte… Le tout d’une façon assez artistique, les corps voltigeant parmi les éclats de verres et les étincelles. Le message est clair : la victime de l’accident n’est pas toute seule. Il y en a des collatérales. Les répercussions vont bien au-delà de ses propres blessures. Le choix du hashtag #TousTouchés en est la démonstration flagrante. « Derrière chaque victime de la route, il y a des victimes dans la vie. », nous dis la Sécurité routière. Et ce n’est que trop vrai. En attendant, cette vidéo s’inscrit dans la lignée de la première, « onde de choc », sortie en janvier 2016, (avec déjà Bruno Aveillan et Mirwais) qui a dépassé les 1 millions de visionnage sur Youtube. 

securiteroutiere

Illustration du premier spot de janvier 2016, « Onde de choc » – @securite-routiere.gouv.fr

Et ailleurs, en matière de sécurité sur la route, on communique comment ? 

Dans la même période, la sécurité routière néo-zélandaise (New Zealand Transport Agency) a elle aussi conçu son petit film, drôle et à la fois touchant, pour inciter les conducteurs à laisser de côté leur Smartphone durant le temps de conduite. Intitulée « Put me first, drive phone free » (Pense à moi d’abord, conduis sans téléphone), cette campagne, d’un tout autre registre, est pour moi aussi efficace que « Perte de contrôle », car elle allie 2 sentiments forts : l’humour, de par les quiproquos engendrés, et la tristesse, avec la superbe chanson Hello, de Lionel Richie.

La sécurité routière française : des spots toujours dans la même veine ?

La sécurité routière nous a habitué à de grandes campagnes sensationnelles et violentes pour marquer les esprits. La question que je me pose est la suivante : bien que le sujet soit à priori extrêmement sensible, à quand l’intégration d’un peu d’humour dans les pubs ? La question se posera peut être si les victimes sur la route ne diminuent pas dans les années à venir… Avec 54 morts pour 1 million d’habitants, un peu au-dessus de la moyenne européenne (51,5), la France doit encore trouver des solutions pour diminuer le nombre de morts sur ses routes et sensibiliser le grand public. Affaire à suivre…

 Adrien

Laisser un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial