Le gouvernement et sa campagne choc contre le racisme

#TousUnisContreLaHaine : c’est le nom fédérateur de la nouvelle campagne contre le racisme signée par le gouvernement français. Dans leur viseur ? Les actes et paroles contre les populations noires, musulmanes, juives et arabes. 6 spots mettant en scène des actes de violence -inspirés de faits réels-, sont diffusés sur la majorité des chaînes TV, du 20 mars au 10 avril 2016. L’objectif ? Une prise de conscience rapide auprès de l’opinion publique afin de réduire les agressions et les préjugés à l’encontre de certaines populations. Une campagne que l’on peut mettre en lien avec celles bien connues de la sécurité routière. Le choc visuel reste un des cheval de bataille fétiche du gouvernement en terme de communication… Pour mieux marquer les esprits ? 

Capture d’écran 2016-03-28 à 18.09.13

 ©Gouvernement.fr

« Le racisme, l’antisémitisme, les actes antimusulmans, ça commence par des mots, ça finit par des crachats, des coups, du sang ». Telle est la conclusion coup de poing de chacun des spots proposés, qui sont d’ailleurs construits à chaque fois de la même manière : des images qui semblent être filmées à travers un smartphone par un individu lambda, sous fond sonore de préjugés relatifs à une population ou communauté en particulier. « Les juifs, ils contrôlent tout », par exemple… En voici l’un d’entre eux, sur les 6 autres disponibles.

Une campagne contre le racisme violente pour dénoncer la violence

Un individu de couleur noire mis à tabac par des individus blancs, des têtes de porcs accrochées devant une mosquée… Il est ironique de voir que la violence est dénoncée ici par la violence. Car finalement, on peut se demander si ces spots appellent véritablement à une réflexion. Ou si il s’agit juste de prendre conscience d’une information et de choquer le téléspectateur. Or, les plans sont incarnés par des comédiens, guère crédibles, de par un jeu d’acteur discutable ainsi qu’une mise en scène maladroite.
On peut cependant accorder un bon point à la campagne : elle retient l’attention. Après, je ne pense pas que l’on puisse dire que l’on s’en souvienne particulièrement.

Une réponse face à la montée du racisme en France

Capture d’écran 2016-03-28 à 18.06.29

 ©Gouvernement.fr

Quand l’on prend connaissance des chiffres alarmants -une augmentation de 22% d’actes et menaces racistes en France par rapport à 2015 entre autres- que nous donne le gouvernement sur le racisme en général (et plus particulièrement des actes anti-musulmans et antisémites), on ne peut que saluer l’action du gouvernement, qui se devait de réagir d’une façon ou d’une autre, même si la réponse n’est pas la plus adéquate. Pourquoi ne pas réfléchir à un message universel pour dénoncer le racisme, plutôt que de différencier certaines formes de racismes ?
Ces spots s’inscrivent dans le « plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme », chiffré à 100 millions d’euros sur 3 ans. 3 millions d’euros ont été débloqué pour cette campagne TV. Un budget bien onéreux quant au résultat final. 

Des internautes mécontents : quid du racisme anti-chrétien ?

Sur les réseaux sociaux, la campagne divise. Certaines personnes dénoncent certains types de racismes absents des publicités, dont le racisme anti-blanc et le racisme anti-chrétien pour les plus nombreux. Dont Marion Maréchal-Le Pen. Une prochaine campagne au programme pour le gouvernement ?

 Adrien

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial